INFOS ET ACTUS

Rechercher
  • Admin

Choisir sa board IoT

Début 2016, Arduino a mis sur le marché une board dédiée IoT, la MKR1000 pour une quarantaine d'euros.

Ou en est le marché actuellement, et comment choisir sa board de prototypage ?

Make: magazine tient à jour une base de comparatif intéressante, d'ou ressortent, de notre point de vue, les éléments suivants :

- Haute autonomie, très longue portée, petites données :

SigFox/Lora se sont positionnés comme deux opérateurs (cartes avec abonnements) qui vous permettent d'utiliser un réseau basse fréquence (donc avec une grande antenne), et un petit débit, dédié pour les projets IoT. Bien implanté en Europe, leurs systèmes sont complexes mais assez bien documenté. Une bonne board de démarrage est le Feather de Adafruit, pour une quarantaine d'euros.


- Faible cout, faible puissance de calcul

Le Wifi, présent dans nos habitations et lieux de travail est un bon moyen de transmettre la data à faible cout.

Les plaques Espressif ESP32 et ESP8266, entre 3 et 10€, compatibles Arduino IDE, sont d'excellentes bases de travail et permettent des systèmes IoT à très faible cout même pour les petites séries.

Des programmes dédiés permettent de transformer ces cartes en "serveur" qui leur permet de fonctionner avec un téléphone en direct, sans utiliser de wifi relié à l'internet mondial.

Des plaques tels Sonoff, intègrent pour 5€ un relais 2A et un transformateur 220V qui permet un système embarqué domotique pour un coût restreint. Il est possible de les re-flasher par un port SPI laissé nu sur la carte pour leur intégrer un programme a soi tel que tasmota ou NodeMcu.


-Portabilité, local

Le Bluetooth a l'avantage de laisser votre téléphone se connecter à de multiples devices en simultané, donc sans le monopoliser sur un système. La version 4.0 (BLE) consomme peu, et est assez versatile.

Il peut être facilement ajouté sur des projets existants arduino pour des couts ridicule (2€/plaque)



77 vues